Le télégraphe Chappe

Télégraphe Chappe

Rédigé par Nicolas Hirsch
Le 24/05/2009


 

Le télégraphe Chappe est une invention née sous la Révolution, d'un homme plein de charisme : Claude Chappe. Le projet fut présenté en 1792 devant les membres de la Législative. En 1793 il fut présenté au ministère de la guerre. En Juillet de cette année, une petite ligne test fut construite sur les fonds de l'armée et dirigée par Chappe et son frère, l'expérience se fit devant les commissaires de la Convention. Le test fut concluant et à peine un mois plus tard, Carnot décidait de la construction de deux lignes.

Pour cette entreprise, Claude Chappe avait les pleins pouvoirs avec le titre « d'ingénieur télégraphe » il pouvait exproprier ou réquisitionner pour la construction des postes relais.

Les lignes s'agrandirent sous les régimes, du Directoire à la Restauration. Une partie des lignes fut financée par la Loterie nationale...

Cette administration télégraphique était dirigée par Claude Chappe, l'inventeur, ses frères faisant parti du comité de direction. En 1805, Claude Chappe se suicida. Ses frères Ignace et Pierre codirigèrent les lignes et le dernier frère était en charge du télégraphe militaire. Cette société familiale perdura sous la Restauration.


Signaux 

Un fonctionnement efficace

La communication à distance n'était pas nouvelle. Dans l'antiquité déjà, on pouvait transmettre une information par le biais d'un signal lumineux (un feu en général). Mais le système Chappe était simple et innovant. Ce système basé sur des bras articulés, fonctionne le jour et seulement par beau temps. Les trois bras adoptent une position donnant ainsi une forme signifiant une phrase ou un mot. Le système d'une position signifiant une lettre aurait été beaucoup trop long. Ainsi Claude Chappe, s'inspirant des codes secrets mis au point par son oncle, établit un code basé sur le langage simple de l'armée pour les phrases plus les noms propres. Seul l'expéditeur et le récepteur du message connaissaient le code. Les relais n'étaient que de simple intermédiaire d'une information qu'ils ne comprenaient pas. Deux messages pouvaient se croiser, dans ce cas la priorité était donnée à celui émanant de Paris.

Un système aussi simple ne pouvait qu'être qu'efficace. Dans de bonnes conditions, un message mettait deux minutes pour aller de Paris à Lille, six pour Paris Strasbourg, huit Paris Lyon.Le message va à plus de 3000 km/h ! Ainsi Lorsque la ville de Condé retomba aux mains des armées de la République, la Convention le su à peine neuf minutes plus tard !

Les Lignes

En 1794 la ligne Paris-Lille est ouverte. Elle atteint Bruxelles en 1802 puis Amsterdam en 1809. En 1798 est crée la ligne Paris-Landau (Landau était à l'époque une ville française, elle se situe aujourd'hui en Allemagne) en 1813, elle pousse jusqu'à Mayence. Toujours en 1798 est construite la ligne Paris-Brest. En 1807, une ligne relie Paris à Turin en passant par Lyon, en 1809 elle va jusqu'à Milan, en 1810 jusqu'à Venise. Le télégraphe a une mesure européenne, un réseau en étoile dont le centre est Paris. Ceci caractérise bien l'empire Napoléonien qui domine l'Europe depuis la capitale française.

D'ailleurs la station principale se situe aux Tuileries, au cœur même du pouvoir



© 2017 La Brigade Infernale - Tous droits réservés - Site internet propulsé par Drupal & réalisé par Kinesphère