Le 5ème hussard à Wagram

Le général Lasalle

Rédigé par Nicolas Hirsch
Le 09/10/2008


 

Pour cette campagne le 5ème hussard appartient à la Brigade Pajol (avec le 11ème et 12ème chasseurs), au sein de la division Montbrun du corps de Davout.
Dans cette bataille le corps de Davout constitue l'extrême droite de l'armée. En plus de ses forces Davout dispose de la division Grouchy (7ème et 30ème dragons et dragon de la reine d'Italie) .
La cavalerie de Montbrun et celle de Grouchy couvre la droite du corps de Davout et sont donc l'extrème droite de tout le dispositif français.
Davout doit se diriger vers le nord sur le village de Rudzendorf puis sur celui de Glinzendorf.

Le 5 juillet 1809

Le 5ème hussard est en tenue de route avec le manteau roulé en bandoulière. En arrivant devant le régiment le général de division Montbrun s'exclama:

"Allons, braves hussards du 5ème, montrez à l'ennemi toute la blancheur de votre belle pelisse, et placez moi vos manteaux sur les fontes des pistolets."

Le 5ème hussard se retrouva donc en grande tenue pour le bataille de Wagram.
L'armée se mit en branle vers 13H. Davout devait progresser jusque vers Glinzendorf. La cavalerie Montbrun se vit opposer à la cavalerie enemie.
Deux escadrons du 5ème hussard eurent à se déployer en tirailleurs afin d'harceler les autrichiens qui refusant le combat se repliaient en bon ordre. En fin d'après midi cette cavalerie se décida à passer à l'offensive. Les tirailleurs se replièrent et le 5ème hussard contre chargea un régiment de hussard hongrois. L'ennemi fut repoussé et poursuivit. L'ensemble de la cavalerie autrichienne fut refoulée. Dans cette affaire le régiment perdit 5 hussards tués et 17 blessés.
A 21H les mouvements cessèrent. Le régiment bivouaqua sur place, sans abris, sans vivres, sans fourrage ou presque car chacun disposait d'une demi ration d'avoine qu'ils purent donner à leur monture. Les hussards dormirent non loin du village de Neusiedl dont Davout devait s'emparer le lendemain.


Bivouac de Napoléon sur le champ de bataille de Wagram - Adolphe ROEHN 

Le 6 Juillet 1809

Les cavalerie de Montbrun et Grouchy se portent dès 6H du matin en direction de Ober-Sibenbrunn, une fois atteint elles obliquent à l'ouest tournant de fait le dispositif autrichien. La cavalerie opposée refuse toujours le combat attendant les renforts de l'Archiduc Jean.
Ce repli ne pouvant durer éternellement la cavalerie Autrichienne se lança sur la brigade Jacquinot (7ème Hussard, er1 et 2ème chasseur) et les culbutèrent. La brigade de Pajol et la division de dragons contre attaquèrent.
Le 5ème hussard fut emmené par son colonel contre les cuirassiers de Hesse Hombourg qui avaient permis à la gauche autrichienne de se renforcer. Le colonel du 5ème hussard galvanisa avec energie ses hommes:

"A nous maintenant, hussards du 5ème, allons mes enfants ! Frappons ferme ! En avant ! Vive l'Empereur !"

et l'ennemi fut vaincu. Les cuirassiers en retraite se mirent à l'abri derrière un carré d'infanterie hongroise pour se reformer. Montbrun sans perdre un instant se place à la tête du 11ème chasseur et charge les cuirassiers tandis que le 5ème hussard a pour ordre d'attaque le carré. Ce dernier effectue un tir meurtrier. Mais le carré est enfoncé, c'est près de 800 hommes qui mettent bas les armes.
Ensuite Montbrun se plaça à la tête de la brigade Jacquinot qui avait rallier et, soutenue par les dragons, refoula, la seconde ligne de cavalerie ennemie.

Les pertes du 5ème hussard après les deux jours de la bataille de Wagram:

Tués: 1 capitaine, 2 lieutenants, 16 hussards.
Blessés: 8 officiers et 63 hussards.



© 2017 La Brigade Infernale - Tous droits réservés - Site internet propulsé par Drupal & réalisé par Kinesphère